Les 7 Meilleurs Couteaux Suisses pour l’Aventure (Victorinox)

Le couteau suisse est souvent la réponse donnée lorsqu’il s’agit d’emporter un seul objet sur une île déserte ou en toute situation de survie. Mais puisqu’il en existe de toutes les marques, tailles, couleurs et fonctions, il est facile de vous retrouver avec un couteau qui ne conviendra finalement pas à l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Dans cet article, nous allons vous présenter des couteaux suisses de différentes marques, de fabrication plus ou moins impeccables, comprenant des outils plus ou moins adaptés à la survie extrême, ou à une utilisation plus quotidienne.

Que vous soyez amateur de beaux outils, ou professionnel de la survie, vous trouverez votre compte parmi cette sélection.

Le plus adapté au quotidien : le Victorinox Classic

Victorinox-Classic

Présent au début de la gamme des Victorinox, la plus célèbre marque de couteaux suisses, le Classic ne conviendra pas forcément aux plus survivalistes de nos lecteurs, mais il remplit très bien les fonctions pour lesquelles il a été créé.

Les outils compris dans ce couteau sont les suivants : anneau, cure-dents, pincettes, petite lame, ciseaux, lime à ongles et cure-ongles. Comme vous pouvez le remarquer, c’est bien un couteau destiné à une utilisation citadine, qui est surtout axé sur l’entretien personnel.

Ses fonctions limitées du point de vue survie en font un très bon porte-clés de dépannage afin de résoudre vos petits tracas du quotidien, comme de la nourriture coincée dans vos dents.

D’un poids de 22 grammes, vous ne le sentirez pas une fois porté et sa longueur de 13 centimètres pour 3 d’épaisseur et de largeur le rendent très pratique à emporter dans votre poche ou dans un sac à dos.

Ce modèle est disponible en coloris rouge classique, ou rose. Cela permet de rendre plus appréciable aux femmes ce produit souvent jugé masculin. C’est généralement vers ce produit que les parents se tournent pour offrir leur premier outil portable à leurs enfants.

Dans la livraison est inclue une protection en cuir que vous pourrez faire tenir sur votre couteau suisse par la simple force de friction.

En acier inoxydable, le Victorinox Classic propose une très bonne résistance au temps et à l’usure, en plus d’être garanti à vie par l’entreprise suisse.

Avantages :

  • très petit
  • très léger
  • disponible en plusieurs coloris
  • convient à une utilisation personnelle
  • garantie à vie

Inconvénients :

  • ne convient pas à une utilisation professionnelle
  • la lame peut s’émousser si l’on ne fait pas attention
  • se perd facilement au fond d’un sac

Un milieu de gamme très fonctionnel : le Victorinox Huntsman

Victorinox-Huntsman

L’origine de ce modèle remonte aux premières heures du couteau suisse. Inventé pour les officiers de l’armée, ce couteau multifonction leur permettait de faire face à tout type de situations, et cette version, bien plus moderne et pratique, vous permettra d’en faire de même.

Si ce couteau a toujours été adoré du grand public, il y a une raison : ses nombreuses fonctions et sa portabilité en font un incontournable des kits d’outils de bricolage comme de survie.

De plus, son design devenu légendaire fait partie de son charme et tout le monde sait reconnaître un couteau suisse Victorinox rouge au premier coup d’œil.

Les quinze outils présents dans ce couteau sont les suivantes : une grande lame, une petite lame, un ouvre-boîte, un tournevis 3 millimètres, un tournevis 6 millimètres, un décapsuleur, un dénudeur de fils électriques, un poinçon alésoir, un tire-bouchon, des ciseaux, une scie à bois, un crochet, un cure-dents, des pincettes et un anneau.

Bien évidemment l’anneau permet principalement d’accrocher le couteau à votre porte-clés ou autre.

Les dimensions de ce couteau sont de 9 centimètres de long et 2 de haut, pour un poids ne dépassant pas les 100 grammes.

Bien que le coloris original soit le rouge, la version Huntsman de Victorinox se décline en un très grand nombre de couleurs : bleu, blanc mat, rouge transparent, etc. C’est ce grand nombre de déclinaisons qui en fait un produit qui saura plaire aux goûts de tous.

L’élément fragile de ce couteau reste la languette du ciseau qui, comme dans tous les couteaux suisses, est en plastique, et pâlit donc du point de vue de la durée de vie avec les autres éléments. Comme les autres produits de cette marque, les lames en acier inoxydable sont particulièrement résistantes et pourront tenir les traitements les plus rudes.

Tout cela rend le Victorinox Huntsman adapté à toutes les situations, qu’il s’agisse de contextes quotidiens comme couper du saucisson, ou de contextes moins fréquents, comme limer du bois, ce modèle, qui est la définition même du couteau suisse, ne vous laissera pas tomber.

Avantages :

  • modèle légendaire
  • de nombreux outils
  • disponible en différents coloris
  • très léger
  • convient à tout type d’utilisation

Inconvénients :

  • la fragilité de la languette des ciseaux
  • attention à la fermeture de la lame

(Presque) Le plus grand nombre d’outils : Victorinox Swiss Champ

Victorinox-Swiss-Champ

Que serait un comparatif de couteaux suisses sans un couteau suisse avec un nombre ridiculement élevé d’outils ?

Ici, il s’agit du couteau Swiss Champ de Victorinox, qui possède 33 éléments. Il fait partie de la même collection que Victorinox Huntsman, mais quelques gammes au-dessus. Il s’adresse surtout aux fans de bricolage et de survie, et conviendra peut-être moins à des utilisations peu fréquentes.

Bien que le nombre d’outils soit bien plus élevé que dans les autres couteaux présentés ici, Victorinox a réussi à garder la même longueur que le reste du marché, soir 9 centimètres, pour une hauteur toutefois plus importante, de 3,5 centimètres. Ce couteau rentrera donc plus difficilement dans votre poche que les autres modèles.

Il est aussi un peu plus lourd, environ 200 grammes, mais cela reste raisonnable et était à attendre étant donné le nombre d’éléments.

Les 33 outils présents dans ce couteau sont les suivants : une grande lame, une petite lame, un poinçon alésoir, un ouvre-boîtes, un tournevis 3 millimètres, un décapsuleur, un tournevis 6 millimètres, un dénudeur de fils électriques, des ciseaux, une pince multi-usage, un coupe-fil métallique, un serre-cosses, un écailleur à poissons, un dégorgeoir, une règle en pouce et une en centimètres, une scie à bois, une lime à ongles, un cure-ongles, une scie à métaux, une lime à métaux, une loupe, un tournevis Phillips 1/2, un tournevis 2.5 millimètres, des ciseaux à bois de 4 millimètres, un crochet multi-usage, un cure-dents, des pincettes, un stylo à bille pressurisé, une épingle en inox, un anneau, un mini-tournevis et un tire-bouchon.

Comme vous l’aurez peut-être remarqué avec cette liste exhaustive des outils présents dans le couteau, vous aurez de quoi faire, et il y a de grandes chances pour que vous n’utilisiez presque jamais certains des outils présents ici.

Cependant, le grand nombre d’outils est en partie dû aux différentes versions des mêmes outils, comme la lime à bois et la lime à fer. Ces différentes limes permettent d’utiliser l’outil le plus adapté à chaque besoin, ce qui a un effet primordial sur l’entretien des outils.

Disponible en rouge classique, comme tous les produits Victorinox, ce couteau suisse est en acier allié pour les outils et le manche est une couverture plastique.

Ce couteau convient probablement moins à un premier achat de couteau suisse qu’à une personne qui a déjà de l’expérience avec ces couteaux et sait qu’elle trouvera une utilité à avoir autant d’outils dans la poche.

Il peut très bien venir en fin de collection par exemple, lorsque le but est d’avoir un maximum de fonctions, plutôt que le couteau le plus adapté à ses besoins.

Avantages :

  • polyvalent
  • un nombre incroyable d’outils
  • très belle finition
  • léger pour le nombre d’outils
  • un acier particulièrement résistant

Inconvénients :

  • trop d’outils pour convenir à beaucoup d’utilisateurs
  • pas forcément utile
  • des outils qui se répètent un peu

Le plus adapté à la chasse : le Victorinox Hunter

Victorinox-Hunter

Bien que son coloris originel ne soit pas rouge, il s’agit en effet d’un produit de la gamme Victorinox. Ce couteau vise un groupe particulier d’utilisateurs, comme son nom l’indique : les chasseurs. C’est un véritable outil de chasse qui vous sera utile pour dépecer et scier, avant d’attaquer la collation à l’aide du tire-bouchon.

Visant à rendre les parties de chasse plus efficaces et appréciables, ce couteau suisse a pour vocation de tenir dans les grandes poches des vestes de chasseurs, tout en offrant un poids minimal pour de tels outils, ainsi qu’un design unique.

Disponible en bi-coloris orange et noir, le manche du couteau en bi-matière offrira une prise en main exceptionnelle pouvant soutenir les pressions les plus importantes.

De plus, la couleur orange se marie bien avec la palette des couleurs associées à la chasse, qu’il s’agisse des gilets des rabatteurs ou des outils des chasseurs, afin de ne pas être perdu dans la nature, mais sans trop attirer l’œil non plus.

Les fonctions de ce couteau sont les suivantes : une grande lame, un Waidklinge, une scie à bois, un tire-bouchon, un anneau et un cordon.

Ces fonctionnalités correspondent aux besoins principaux du chasseur, et cela, Victorinox l’a bien compris, en n’intégrant que le minimum requis dans ce couteau plutôt que de surcharger avec des outils qui auraient pu être moins adaptés à ce genre d’activité.

L’une des caractéristiques intéressantes de ce couteau est la possibilité d’ouvrir la plupart des outils à une main. La présence d’un anneau sur certains outils rend leur ouverture plus appréciable lorsque l’une de vos mains est occupée par autre chose, par exemple lors du dépeçage.

Il faudra cependant faire attention lors dudit dépeçage, car ces outils ne sont pas forcément ce à quoi les amateurs de chasse pourront être habitués, il y a un nombre assez élevé de creux qui rendent le geste parfois moins précis que sur les couteaux généralement utilisés pour cette activité.

De plus, son format quelque peu compact rend le nettoyage assez difficile.

D’une longueur de 11 centimètres pour un poids de 150 grammes, ce couteau suisse ne se fera même pas sentir lorsqu’il trouvera sa place dans une de vos poches de chasse. Enfin, l’acier inoxydable que contiennent les lames assure une résistance importante.

Avantages :

  • parfait pour les chasseurs
  • convient à toutes les activités de la chasse
  • très belle finition en bi-matière
  • outils efficaces
  • un acier particulièrement résistant

Inconvénients :

  • difficile à nettoyer
  • pas évident à prendre en main lors des premières utilisations

 La pièce de collection : le Victorinox Swiss Champ XXL

Victorinox-Swiss-Champ-XXL

Si vous pensiez que le Victorinox Swiss Champ était le couteau avec le plus de fonctionnalités de la gamme Victorinox, vous allez être surpris de découvrir qu’il existe un couteau suisse qui le surpasse : le Victorinox Swiss Champ XXL.

Comme son nom l’indique, son but est uniquement de surpasser le modèle Swiss Champ en ajoutant toujours plus de fonctionnalités.

De par son poids, sa taille et le nombre d’outils présents, ce couteau ne convient évidemment pas à une personne qui souhaite acheter son premier couteau suisse. C’est plus une pièce de collection, qui viendra compléter une gamme de couteaux plus adaptés à tout type de conditions.

Vous pouvez bien sûr emmener ce couteau suisse partout avec vous, auquel cas vous serez paré à toute éventualité, mais il vous faudra trouver l’outil dont vous avez besoin, après avoir sorti ce produit de votre sac. Car en effet, il ne tiendra probablement pas dans votre poche.

Voici les 73 fonctionnalités présentes dans ce modèle : un cure-dents, un stylo bille pressurisé, une épingle en inox, un poinçon alésoir, un ouvre-boîtes, un tournevis 3 millimètres, un décapsuleur, un tournevis 6 millimètres, un dénudeur de fils électriques, un anneau, une clé à fourche universelle M3, M4, M5, un tournevis Phillips 1/2, une loupe, une pince multi-usages, un coupe-fils métalliques, un serre-cosses, un écailleur à poissons, un dégorgeoir, une règle en centimètres et une règle en pouces, une lime à ongles, une grande lame au tranchant denté, une scie à vois, des ciseaux, un crochet multi-usages, un tournevis 2.5 millimètres, un deuxième tournevis 2.5 millimètres, un deuxième poinçon alésoir, une lame serpette, une lame à câbles, un racloir de fils électriques, une spatule pharmaceutique, une lame ouvre-montres, un décapsuleur, un deuxième ouvre-boîtes, un tournevis 5 millimètres, un deuxième dénudeur de fils électriques, une deuxième lime à ongles, un cure-ongles, une scie à métaux, une lime à métaux, un ciseau à bois de 4 millimètres, une grande lame, une petite lame, des embouts plats 3 et 4 millimètres, des embouts Torx 6 et 8 millimètres, des embouts Hex 1.2, 1.5, 2 et 2.5 millimètres, un boîtier, une clef porte-embouts, une clef Hex 5 millimètres pour connecteurs D-SUB, une clef Hex 4 millimètres pour embouts, une LED, des pincettes, un autre embout plat de 4 millimètres, des embouts Phillips de 2, 1 (Pozidrive) et 0 (Pozidrive) millimètres, des embouts Torx de 10 et 15 millimètres, un autre boîtier, une deuxième clef porte-embouts, une deuxième clef Hex 5 millimètres pour connecteurs D-SUB, une autre clef Hex 4 millimètres pour embouts, des embouts Torx de 8 et 4 millimètres, un deuxième crochet multi-usages, un mini tournevis et un tire-bouchon.

Vous l’aurez compris à la taille de cette liste, il vous faudra vraiment vouloir trouver l’outil dont vous avez besoin pour réussir à l’extraire de cette masse d’acier.

De plus, il existe de nombreux outils en double, comme mentionné précédemment, le seul but de ce couteau suisse est de surpasser le Swiss Champ, qui avait déjà un nombre très élevé de fonctionnalités.

Ce nombre astronomique de fonctionnalités a aussi un impact sur les dimensions de ce produit, qui se retrouve presque aussi haut que long.

Avec une longueur commune de 9 centimètres et une hauteur d’un peu plus de 6, son poids de 350 grammes reste bien en dessous de ce que l’on peut trouver en élargissant la recherche de couteaux suisses à des couteaux à manches.

Bien évidemment, réussir à compacter tous ces outils dans un format de cette taille relève du plus haut niveau d’ingénierie, et cela se ressent sur le prix, qui sera beaucoup plus élevé que tous les autres couteaux présentés ici.

Encore une fois, il s’agit d’un couteau suisse de collection, cette partie s’adresse donc aux passionnés de couteaux suisses qui ont déjà ce dont ils ont besoin lors d’une utilisation normale.

D’un point de vue design, le Swiss Champ XXL est disponible en rouge, le coloris habituel de Victorinox, avec le logo au milieu du manche. La prise en main ne sera pas la plus efficace, car le manche est très large, et ne permettra donc pas une poigne très forte.

Bien qu’il soit massif, ce couteau suisse est vendu sans pochette de protection, ce qui est presque nécessaire, vu la largeur du couteau qui est en contact constant avec l’extérieur.

Bien que les outils soient en acier inoxydable, ils sont bien plus exposés à l’air ambiant que dans un couteau suisse classique, ils demanderont donc un peu plus d’entretien que sur un autre.

Mais encore une fois, puisque ce couteau est surtout destiné à être une pièce de collection , les rares occasions où vous pourrez l’utiliser feront que les différents outils devraient résister particulièrement longtemps.

Avantages :

  • une pièce de collection
  • répond à tous les besoins possibles
  • garde les touches singulières de Victorinox
  • outils efficaces
  • un acier particulièrement résistant

Inconvénients :

  • difficile à prendre en main
  • difficile à sortir
  • très lourd

Guide d’achat

guide-achat-couteau-suisse

Étant donnée la quantité astronomique de couteaux suisses que vous pouvez trouver disponibles à l’achat en ligne, il est tout d’abord important que vous sachiez ce que vous cherchez.

En premier lieu, demandez-vous pour quelle raison vous voulez acheter un couteau suisse, quelle utilisation vous souhaitez en faire.

Est-ce que vous recherchez un outil que vous pourrez utiliser au quotidien, pour subvenir à vos petits tracas comme un fil qui dépasse de vos vêtements ou un ongle cassé ? Ou bien est-ce que vous avez besoin d’un outil de survie, que vous emporteriez avec vous si vous pouviez amener un seul objet sur une île déserte ?

Suivant la réponse à votre question, vous y verrez déjà plus clair dans l’offre disponible. La plupart des couteaux présentés ici s’adressent plus aux amateurs de survie, qui feront de ces produits un indispensable lors de campings, randonnées ou autres activités de plein air.

Ensuite, puisqu’il y a autant de couteaux suisses différents que de combinaisons d’outils possibles, vous ne trouverez probablement pas deux fois le même couteau. C’est pourquoi savoir de quels outils vous allez avoir besoin vous permettra aussi de réduire le nombre de possibilités.

Vous trouverez généralement deux types d’outils qui correspondent plus ou moins aux deux catégories mentionnées précédemment. Mais il est fort probable que vous ayez à faire un compromis entre les deux car il n’existe quasiment aucun couteau suisse sans lame par exemple, et vous devrez donc l’accepter même si vous ne souhaitez pas en utiliser.

Il est normal d’avoir quelques outils que vous n’utiliserez presque jamais. Nous vous conseillons donc d’identifier les outils que vous jugez nécessaires, et ensuite de vous décider sur un modèle qui possède quelques fonctionnalités de plus, plutôt que quelques fonctionnalités de moins.

Une fois que vous avez réduit le nombre de possibilités, nous vous conseillons de juger la prise en main du couteau. Si vous avez déjà tenu un couteau suisse, vous connaîtrez déjà les sensations une fois en main, et vous pourrez juger de cela simplement en voyant les images des annonces en ligne.

Mais si vous n’avez jamais tenu de couteau suisse, il vaudra peut-être mieux que vous vous rendiez en magasin afin d’essayer les différents modèles, en particulier ceux qui ressemblent à ceux auxquels vous vous intéressez.

Il est important de juger ce facteur, car si vous ne pouvez pas tenir votre couteau fermement ou s’il vous glisse des mains, vous ne pourrez pas en faire une bonne utilisation, et cela pourrait aussi se révéler dangereux lors de l’utilisation des lames par exemple.

Un autre aspect à prendre en compte est le matériau. Qu’il s’agisse de la résistance ou de l’esthétique, votre choix final doit faire attention aux différentes propriétés et aux différentes offres du marché.

Après avoir identifié l’utilisation que vous souhaitiez faire de votre couteau, vous pourrez décider si vous préférez mettre en avant l’esthétique ou le pratique : si vous préférez une utilisation quotidienne, ou souhaitez laisser votre couteau à la maison, un manche en bois vous plaira plus qu’un manche en acier.

Par contre, si vous voulez emporter votre couteau lors de vos aventures, il est préférable de privilégier un couteau en acier, qui assurera sa robustesse, sans laisser de trop apparentes marques d’usure, qui seraient tout de suite remarquables sur un manche en bois.

Concernant l’acier, nous vous conseillons de vous focaliser sur l’acier inoxydable, qui permettra un meilleur entretien et une durée de vie prolongée. C’est un matériau assez fréquent et présent dans les produits de toutes les principales marques de couteaux suisses.

L’acier le plus résistant est l’acier Damas, mais il est plus difficile à trouver, et s’orienter vers ce type de matériau vous forcera probablement à mettre de côté certains autres aspects.

Si vous souhaitez utiliser votre couteau régulièrement, son entretien est primordial. Qu’il s’agisse de la lame, ou des ressorts des pinces, etc. il vous faudra prendre soin de votre outil, en particulier si vous choisissez un couteau suisse destiné à une utilisation peu fréquente et peu demandante.

Pour prendre cela en compte, intéressez-vous à la taille du couteau et à la possibilité d’introduire quelques gouttes d’huile ou de passer un chiffon sur les différents outils. Cela permettra aussi d’assurer un maximum de sécurité, en vérifiant régulièrement les mécanismes de maintien des lames ou autres.

C’est bien sûr un facteur que vous devez prendre en compte aussi : si vous souhaitez utiliser votre couteau pour découper de grosses branches ou en forçant sur la lame, vérifiez que le couteau est muni d’un système qui retient la fermeture automatique de la lame et demande une intervention de votre part pour la refermer.

FAQ

comment-choisir-couteau-suisse

Quelle est la taille moyenne d’un couteau suisse ?

Cela dépend du type de couteau que vous recherchez, mais la longueur d’un couteau suisse se trouve généralement entre 8 et 13 centimètres de long, pour une largeur et une hauteur de 2 centimètres.

Cependant, plus le nombre d’outils est grand, plus la taille peut augmenter. La plupart des couteaux suisses de survie, qui sont munis d’entre 10 et 20 outils, sont plus lourds que les petits couteaux suisses plus adaptés au quotidien.

Quel type d’ouverture faut-il choisir ?

La sécurité est à privilégier, en cas de forte utilisation, préférez donc un couteau muni d’un système de maintien de la lame. Et généralement, l’ouverture d’un outil se fait en le poussant vers l’extérieur. Il existe cependant quelques couteaux avec des ouvertures en manches.

À quel point puis-je personnaliser mon couteau suisse ?

Les couteaux suisses ne proposent généralement pas d’options de personnalisation une fois le produit acheté. Mais certains modèles sont disponibles en plusieurs coloris à l’achat.

Ensuite, comme mentionné plus haut, vous pouvez « personnaliser » vous-même votre couteau en choisissant les outils qu’il contient.

Puis-je emmener mon couteau suisse partout ?

De manière générale, en France, vous pourrez emporter votre couteau suisse partout avec vous, dans la rue ou chez vos amis.

Cependant, si vous souhaitez sortir du territoire par voie aérienne, cela peut se révéler plus compliqué. Il vous faudra le laisser dans votre bagage de soute, puisque la plupart des compagnies n’acceptent pas ce genre d’objets en cabine.

Concernant les réglementations propres à chaque territoire, nous vous conseillons de vous renseigner de votre côté.

YouTube video

Conclusion

Vous l’aurez compris, l’offre de couteaux suisses est assez large pour répondre aux besoins de tous, qu’il s’agisse d’une utilisation quotidienne ou d’une utilisation plus extrême.

Cependant, si vous ne souhaitez ou ne pouvez pas prendre de décision concernant l’utilisation que vous allez faire de votre couteau suisse, nous vous conseillons de vous tourner vers les produits de Victorinox, qui sont les choix les plus fréquents. Leur large gamme saura probablement vous satisfaire en termes d’outils et de taille.

C’est de plus cette marque qui est généralement associée au terme “couteau suisse », c’est donc aussi un choix logique si vous recherchez de l’esthétique. Que vous recherchiez un couteau à laisser dans votre sac à main pour les petits tracas quotidiens, ou un véritable outil de survie, vous trouverez chaussure à votre pied parmi cette gamme.

À l’aide du guide d’achat et des conseils prodigués dans cet article, vous devriez être capable de trouver de vous-même le modèle qui vous convient le plus si aucun de ceux présentés ici ne vous satisfait.

De notre côté, nous vous conseillons particulièrement le Victorinox Classic pour une utilisation citadine, et le modèle Huntsman pour une utilisation plus extrême. Bien que moins pratiques à prendre en main que certains modèles plus imposants, ils restent une référence en termes de praticité et d’entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page